Le règlement

Le règlement intérieur

Au fil des années et en fonction de la créativité et de l’inventivité des participants, nous avons élaborer un règlement dédié au festival Expresso. Celui-ci ne vise pas à brider l’expression des participant-e-s, mais bien à assurer leur sécurité et à s’assurer du bon déroulement du festival.

Conformément à la loi Evin, il est interdit de fumer dans les espaces publics du festival. Un espace fumeurs sera aménagé et balisé par l’équipe organisatrice.

Le festival est placé sous le signe de la bonne humeur : la consommation d’alcool et/ou de produits stupéfiants est strictement interdite. Les animaux ne sont pas autorisés dans l’enceinte du festival.

Pour des raisons de sécurité et d’assurance, les participants ne seront pas autorisés (sauf urgence) à quitter (même temporairement) l’enceinte du festival. Les fumeurs sont notamment invités à faire leurs provisions à l’avance – sauf à vouloir commencer une désintox’ forcée – faute de réserve personnelle et d’âmes charitables à proximité.

L’espace du festival est quadrillé d’un réseau électrique protégé, mais dense : les appareils utilisant de l’eau (cafetière, bouilloire) ne sont pas autorisés sur les stands pour éviter les accidents. Amis accros à la caféine (ou à la théine, c’est selon) : soyez rassurés, une cafétéria fonctionnera en permanence pendant le festival pour vous ravitailler, et tous les participants se verront remettre un carte qui inclut notamment café et thé à volonté.

L’équipe d’organisation assure l’ambiance musicale du festival. Pour préserver les petits nerfs sensibles de vos voisins, et ne pas vous encombrer, inutile d’apporter lecteur CD, sono, platine de mixage et autres enceintes.

Chaque équipe a la possibilité d’organiser un happening pour remporter un prix d’ambiance. Afin de maximiser leur effet et leur visibilité auprès des participants, les happenings ne pourront pas se dérouler sur la scène ni utiliser l’équipement sono de l’organisation.

Merci de respecter les locaux et les matériels qui nous sont généreusement mis à disposition par la Mairie de Paris pour l’organisation du festival : les tags, autocollants, peintures etc. ne sont permis que sur votre stand et le matériel doit être restitué dans
le même état que vous l’aurez trouvé en arrivant.

Les journaux remis et les Unes géantes produits sur le temps du festival appartiennent à l’association Jets d’encre.

Le règlement du contre-la-montre

Chaque rédaction doit réaliser un numéro spécial de son journal en 15h sur 10 sujets imposés. Les sujets seront annoncés à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Tous les sujets doivent être traités et insérés dans le journal. Le traitement des sujets est libre : sous forme d’article, d’interview, de billet d’humeur, de dessin, de photo, etc…

Article 1 : le traitement des sujets

Chaque rédaction doit réaliser un numéro spécial de son journal papier ou un contenu inédit sur son journal en ligne en 15h sur 10 à 12 sujets imposés. Les sujets pourront tomber à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Tous les sujets doivent être traités et insérés dans le journal pour qu’il soit examiné par le jury. Les participants peuvent, s’ils le souhaitent, compléter leur journal par des productions hors sujets imposés, en respectant les conditions indiquées à l’article 2.

Sauf indication contraire lors du lancement de sujet, le traitement des sujets est libre : sous forme d’article, d’interview, de billet d’humeur, de dessin, de photo, de contenu multimédia (vidéo, audio) etc… Cependant le contenu du journal remis devra être majoritairement écrit (au moins 50% à l’échelle de l’ensemble des articles produits).

Article 2 : le format du journal

Chaque rédaction est libre de composer son journal comme elle le souhaite et d’adopter le format (et la forme) qui aura le plus de chances de retenir l’attention du jury. Seule condition : la surface papier des journaux imprimés doit être équivalente à 10 pages A4 (21 cm sur 29,7 cm) au maximum (c’est à dire 5 feuilles A4 recto-verso).

Les journaux en ligne se limiteront à une seule publication (article écrit et/ou illustrations et/ou contenu multimédia) par sujet imposé. Le journal ne pourra être complété que d’une publication supplémentaire maximum (forme(s) et sujet(s) au choix de la rédaction).

Article 3 : le matériel

Pour que les rédactions soient à égalité devant l’épreuve, elles n’ont droit qu’à un matériel informatique limité : un ordinateur ou une tablette numérique, une imprimante, un scanner, un appareil photo numérique, une tablette graphique maximum par équipe, une caméra, un appareil d’enregistrement audio. Aucune tablette numérique ou machine à écrire supplémentaire n’est autorisée. Les journaux écrits à la main sont les bienvenus s’ils sont lisibles.

L’utilisation d’internet n’est pas interdite sur le festival, mais ne constituera pas un avantage au regard des attentes du jury (cf article 5). Une borne WI-FI sera mise à disposition des journaux en ligne uniquement, afin qu’ils puissent mettre en ligne le contenu de leur journal. Aucun autre matériel ne sera fourni par l’équipe d’organisation.

Article 4 : la remise des journaux

À la fin du temps imparti, les journaux doivent être remis au stand de Jets d’encre : la rédaction doit remettre un exemplaire original à la fin du temps imparti. L’association photocopiera 5 exemplaires en Noir et Blanc pour les membres du jury.

Si la rédaction souhaite que les membres du jury aient des exemplaires en couleur, c’est à la rédaction de fournir ces exemplaires en couleur à la fin du temps imparti. Pour les journaux en ligne, sous la forme d’une clé USB contenant un lien vers le site internet du journal, ainsi que des éléments permettant d’identifier le contenu produit sur le temps du festival : liens vers tous les articles du journal et éventuelles rubriques, captures d’écran de chacun des articles réalisés.

Pensez à fournir une copie en français des articles qui ne le seraient pas à l’origine.

Article 5 : les attentes du jury

Le jury récompensera les journaux qui auront retenu son attention par leur originalité dans le fond comme dans la forme. Les articles seront examinés au regard de la manière dont le sujet aura été traité et non de la somme d’informations contenue. Concernant les journaux en ligne, le jury sera tout particulièrement attentif à l’utilisation de contenus multimédia (production audiovisuelle, infographie interactive ou tout autre contenu ne pouvant pas être produits par les journaux papier. Tous les journaux s’interdiront de réutiliser du contenu déjà publié avant le festival.

Les journaux qui ne satisferont pas au règlement seront éliminés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s